« Le privilège d’être au service de l’AJJ » Un mot de la nouvelle présidente Ursula Hendel

May 30, 2016


Difficile de croire que 12 années se sont écoulées depuis que j’ai mené une première campagne électorale à l’AJJ ! En effet, l’association a parcouru un bon bout de chemin depuis ma première réunion du conseil d’administration en 2007, alors que nous étions tous ensemble à réfléchir à sa mission, sa vision, son orientation, sa stratégie, sa structure et sa gouvernance. Nous voulions nous donner une association et nous en étions à une première expérience, enfin pour la plupart.

Depuis lors, l’AJJ a réalisé cette belle promesse des premiers jours et plus encore : elle a remboursé sa dette initiale, acheté un immeuble et s’est dotée d’un effectif à même de répondre aux besoins de ses membres. Elle dispose maintenant d’un ensemble de politiques opérationnelles, d’un excédent budgétaire et s’est mise à cotiser à un fonds de moyens de pression.

Mais l’AJJ a fait plus encore : elle a négocié sa première convention collective et, depuis sa création, les membres LP jouissent d’une échelle salariale plus concurrentielle. Comme vous avez pu le constater à la lecture de nos communiqués, nous avons été très occupés ces derniers temps à régler de nombreux enjeux liés au travail, enjeux des plus importants pour nos membres.

L’AJJ n’a cessé de gagner en stature depuis ses débuts modestes. Il est difficile pour moi de vous dire, sans tomber dans les banalités, combien c’est un privilège d’être maintenant à la barre de cette organisation remarquable en plein essor.

Par ailleurs, je ne vous cache pas avoir le trac.

Je crois sincèrement que l’AJJ et ses membres vivent présentement un moment décisif de leur histoire. Nous sommes de retour à la table de négociations à la suite d’un changement de gouvernement et, sans vouloir être trop optimiste,  j’ose dire que nous avons maintenant de meilleures chances de négocier avec succès.

Malgré ma nervosité, je sais pouvoir compter sur les membres du conseil d’administration et du comité exécutif qui donnent tous, sans compter, de leur temps personnel – bon nombre d’entre eux depuis le tout début – pour maintenir le cap.

Grâce à leur concours et à leurs précieux conseils, j’espère répondre à vos attentes et à vous offrir tout ce qu’il y a de mieux dans les deux années à venir.

La présidente de l’AJJ,

Ursula Hendel